Le Burn out c'est : péter un câble, craquer, faire une crise dépressive grave, péter les plomb... En fait quelque chose de grave. 

Qui n'en a jamais fait ne peut pas comprendre. il y a plusieurs manières de l'exprimer, de s'en sortir ou pas. Certain en arrivent au suicide et c'est triste.

J'ai fait un Burn out... Je fais encore des cauchemars.  Ma thérapie?  Je n'ai pas de remède miracle. Il m'a fallu beaucoup de temps, il m'en faudra encore pour arrêter le lexomyl et dormir en paix la nuit. 

Le Burn out au travail 

 

Ce qu'en dit le Ministère du travail 

 

Le syndrome d’épuisement professionnel se traduit  à la fois par une érosion de l’engagement (en réaction à l’épuisement), une érosion des sentiments (à mesure que le cynisme s’installe) et une érosion de l’adéquation entre le poste et le travailleur (vécue comme une crise personnelle). Dans les cas les plus extrêmes, le travailleur peut se trouver dans un état physique et psychique tel qu’il ne peut pas poursuivre son activité de travail; ce qui peut être vécu comme une rupture, un écroulement soudain, alors que des signes avant-coureurs pouvaient le laisser présager.

Ce qu'en dit l'OMS

 

 

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, OMS, le burn out ou épuisement professionnel se caractérise par "un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail"

Ce trouble peut concerner toutes les professions demandant un fort engagement personnel et affectif.

Ce trouble se définit à travers 3 dimensions :

  • l’épuisement émotionnel : sentiment d’être vidé de ses ressources émotionnelles

  • la dépersonnalisation ou le cynisme : insensibilité au monde environnant, vision négative de son entourage personnel ou professionnel et de son travail

  • le sentiment de non-accomplissement : sentiment de ne pas parvenir à répondre correctement aux attentes de l’entourage, sentiment d’une mise en retrait, etc.

Le burn out n’est pas une dépression. Même si cet épuisement se produit de façon insidieuse, certains symptômes psychologiques doivent alerter :

 

  • démotivation grandissante et régulière pour son travail

  • irritabilité (colères, pleurs fréquents..)

  • perte de mémoire

  • sentiment de frustration et/ou d’échec

  • A ces troubles psychologiques viennent s’ajouter des symptômes physiques :

  • fatigue intense et persistante

  • douleurs lombaires, musculaires, abdominales, migraines selon la fragilité de chacun

  • problèmes digestifs, ulcères

  • sommeil perturbé et/ou insomnies

  • problèmes cutanés

  • perte ou gain de poids

  • infections bénignes fréquentes (rhum, otite, angine, grippe ..)

  •  

  • isolement de l’individu

  • perte de confiance en soi et sentiment d’incompétence

  • indécision et confusion

  • manque d’objectivité dans les jugements

  • pensées suicidaires dans les cas les plus graves

Cependant, le burn out ne concerne pas que le travail. 

Il peut aussi concerner d'autres activités dont on ne soupçonne pas le pouvoir de nuissances.  Ex : la femme au foyer qui ne trouve pas dans sa vie de tous les jours son épanouissement. il y en a bien d'autres.  

 

Comme je suis écrivaine, j'ai écrit. Tu parles d'un scoop ! J'ai écrit mon Burn out façon délire. A chacun sa méthode. 

Quelle est la vôtre ?  Comment vivez-vous ou avez-vous vécu ce moment de votre vie ?  Qu'est-ce qui vous a sauvé ?  Contrairement aux idées reçues, l'expérience 

profite aux autres

Envoyez-moi vos témoignages par le formulaire contact, je les publierai. Ou postez-les dans les commentaires