Les Templier en Languedoc Roussillon 

LAUNAC 

Après la perte de l’empire latin d’Orient, lors de la chute de Saint Jean d’Acre en 1291, l’ordre des Templiers se retira dans ses possessions européennes, surtout en France, en Espagne, au Portugal et en Italie. 

Le plus près de chez nous se trouve sur la commune de Fabrègues à Launac. Ils s’établirent en partie sur les terres de la paroisse de Mujolan, données par l’évêque de Maguelone. Leur maison avec chapelle existe encore à Launac le Vieux. Leur principale grande entreprise fut l’assainissement de l’étang de Coculle. Il faut savoir qu’à l’époque, le climat n’était pas sain comme de nos jours et les fièvres des marais faisaient de nombreuses victimes. N’appelait-on pas les étangs côtiers « les paluds »? Ils creusèrent un grand canal appelé la « Capoulière des templiers » pour écouler les eaux pestilentielles de l’étang vers le ruisseau la « Garelle ». Les terres devinrent propres à la culture. Les Templiers de Launac s’adonnaient surtout à la culture et effectuaient aussi des missions de surveillance dans les environs.